28/01/2012

C'EST NORMAL, VOUS ETES BLANCS

Le ouacisme, vous n'y comprenez rien ? Vous n'en voulez à personne, ni individus particuliers ni groupes quelconques, et et vous êtes un petit peu étonné qu'on vous demande de vous excuser en permanence pour des crimes que vos grands-parents n'ont pas commis et que vous ne cautionnez pas ? 

C'est normal.

Vous êtes Blancs

(clique là-dessus, génocidaire congénital, qu'on t'essplique la chose)

Et quand on est Blanc, le ouacisme, on s'en rend pas bien compte. On pratique sans croire, comme on respire. Ce n'est pas de la méchanceté intrinsèque, non non ! Pas de caricatures contre-productives ! Détendez-vous ! On ne dit pas que vous êtes un fils de pute, juste que vous appartenez à une lignée de fils de pute et que, sans le faire exprès, vous nazifiez à pleins poumons. 

Comme un handicapé, exactement, vous pigez le truc. Mongolito, quand il gueule, qu'il bave, qu'il se conchie et qu'il écrit avec son caca sur les murs, on ne lui en veut pas, on ne lui agraphe pas une souastiqua sur le front, on ne le force pas à suivre un stage Citoyen. Mais on ne le laisse pas faire pour autant, on est d'accord ? On est d'accord. 

Alors évidemment, ça ressemble à de la criminalisation de l'essence même de tout un peuple, comme si on disait qu'avec une certaine couleur de peau on incarnerait ce qui se fait de plus dégueulasse sur la planète. Mais il ne faut pas s'arrêter à ce genre d'évidences faciles. Si vous vous laissez prendre et que ça vous donne un tout petit peu envie de casser la colonne vertébrale de celui qui vous tient un tel discours, histoire de lui donner la souplesse nécessaire à lui enfoncer sa propre tête dans le cul, eh bien il ne faut pas culpabiliser trop fort non plus : là aussi, c'est parce que vous êtes Blanc que vous avez l'impression qu'on vous chie dans la gueule, alors que tout ce qu'on fait, c'est vous aider à dépasser les limites de votre éducation. 

Détendez-vous. Ca fera un peu mal au début, mais si vous apprenez à vous relaxer, d'ici deux générations maxi, tout sera rentré dans l'ordre. 

Suicide.jpg

Après quelques ateliers de perfectionnement, Marie-Christine est enfin capable

de ne plus participer malgré elle à la domination nazie des minorités.

MOSQUITO SONG

26/01/2012

CANONISEZ POURRIA

OJ.jpg

... et libérez Barabbas

Elle est déjà libre ?  Alors canonisez-la, martinlutherkinguez-la, truquez les élections hexagonales de cette année pour la présidentialiser, démerdez-vous. Je le répète : cette feniaule est une bénédiction. Son boulot, c'est de dire ce qu'un Le Pen n'a jamais fait que suggérer par périphrases, ce que Lepenette s'efforce de ne pas penser, ce que les plus extrêmes radicaux toubabs ne se hasardent à dire que dans la quiétude de leurs caves militantes : le privilège blanc existe, et il consiste à se faire mettre avec le sourire par les métèques. La haine raciale est légale quand elle touche les Faces-de-Craie. Permis de leur dégobiller dans la gueule, de contribuer activement à leur disparition et à la souillure de leur passé, de leur culture, de leur identité. Impunité officielle. Jurisprudence précieuse pour les redistributions des terres à venir, une fois qu'Ils seront chez Eux chez nous, et que nous ne serons plus chez nous nulle part. 

Une telle franchise est véritablement un soulagement. D'ordinaire, la machine se contente de nous humilier par petites doses quotidiennes contre lesquelles il faut accepter l'étiquette de parano pour leur opposer la plus futile des résistances. Un massage intégral façon coupures de papier par paquets de cent. Là, la baffe est nette, l'insulte carrée, la répartition des rôles écrite en noir viril sur blanc soumis. 

On pourrait être tenté par un parallèle avec l'autre castratrice des fjords, n'y voir là encore qu'un repoussoir, une caricature trop facile à usage des ouacistes fin-de-race, un croche-patte vulgaire. La nuance, c'est qu'Eva Joly est le symbole de la fin de notre histoire, tandis que Pourria personnifie la civilisation qui prendra la place de la nôtre. Je dis civilisation sans guillemets, c'est pas mignon de ma part ça ? 

Ce genre de récapitulation des évidences, de rappel de vaccin, est très nécessaire. Une génération arrive pour qui les noms d'O.J. Simpson (meurtre légal de Blanche) ou de Rodney King (représailles raciales massives légitimes) ne signifient rien. La génération d'avant, de toute manière, n'y avait pas entendu grand-chose. Trop loin, tout ça. Trop abstrait. Il faudrait, pour que la leçon pénètre les crânes les plus épais, que Pourria ait été acquittée après avoir éventré et bouffé un pâlichon à dreadlocks pour l'avoir dragouillée. Pas touche à la nouvelle race des seigneurs ! 

Si j'étais plus saoul, de cette ivresse exaltée qui fait croire aux belles histoires de vengeance et de justice civile expéditive, je me laisserais aller à gazouiller sur l'utilité de telles meurtrissures de l'orgueil occidental, préalables au réveil du Berserker-sous-la-Montagne. Vous connaissez ce genre de conneries : c'est un peu l'équivalent du calme des Caddies Vides avant la tempête Revolucion. Les Blancs qui se réveilleront quand ils auront été traînés plus bas que terre, violés à la chaîne dans leurs propres fosses communes, le Très Saint et Très Glorieux Retour de Manivelle, un jour ça va péter.

Mais ce soir, c'était salade et eau plate, je suis désolé. 

23/01/2012

REBELS & OUTLAWS

This work - it is important to emphasize - is not an instruction manual for criminals. Frankly, in the current age - an era of depravity that the Hindus call the Age of Kali - violating laws is unnecessary. In the proper context, all crime is legal in our corrupt civilization.

Do you like to lie? Become a journalist. Do you like to slander the dead? Become a historian. Do you like to libel the species? Become a novelist.

Are you an authoritarian? Do you like to degrade, humiliate, and dominate others? Become a prison warden or an elementary school teacher. Are you a sadist? Are you excited by the agonized shrieks of helpless beings? If you like to torture animals to death, become a kosher butcher. If you like to torture people to death, to poison, burn and cut them with impunity become an oncologist.

Do you enjoy doing evil and spreading terror? If killing strangers from behind with a knife, a garrote, or your naked hands arouses you, become a military commando. If mass murder is your interest, if   exterminating thousands of people like germs and insects pleases you, become a combat pilot. Or if you prefer to kill without danger to your own person, find employment in an abortion clinic. Over his career, one abortion pioneer in Canada personally killed more than thirty thousand unborn humans!

Rebels.jpg

20/01/2012

HAUNTED BY BATTLES LOST

LE PUBLIC QU'ON MERITE

 

brain.jpg


Mots clefs recherchés dans les moteurs

le piratage maladie domine le monde   7.27%

(contactez Alex Jones, vite)

modele de barbe pour homme   5.45%

(tu veux ma photo ?)

chat en forme de bite   3.64%  

(bien raccourcir les griffes avant insertion)

emasculation homme   3.64%

(avec une femme, c'est plus cher)

les enfants porn precoce   3.64%

(chacun ses goûts, t'es qui pour juger, etc.)

lily cole loup   3.64%

(seulement 3,64 %? Mécréants ingrats - pourquoi loup ?!)

pablo neruda's death   3.64%

(cancer du pancréas, sympa)

string pour heidi la chienne   3.64%

(un mythe national s'effondre, des centaines de suicides au Japon)

adofikler   1.82%

(voir lexique de "Mon premier Mein Kampf")

allah akbar gif   1.82%

(d'autres clients ont également apprécié  : "boussole direction Mecque")

anarchisme pédophilie   1.82%

(fan de Rancid, pervers, mais avec quand même quelques scrupules, rien n'est perdu)

c'est quoi les mefaits de la pollution dans le monde   1.82%

(dans les pays les plus pauvres, la peau devient sombre, c'est dégueulasse

c'est quoi tsahal   1.82%

(c'est comme l'Handschar, mais pour les juifs)

comment se comporter devant un putain de fâcho   1.82%

(être aimable, régler les consommations - liste de bières favorites sur commande)

dans le cul de lulu   1.82%

(il fait plutôt sombre et c'est mal aéré)

ejacs   1.82%

(enfin quelqu'un de normal)

 

18/01/2012

LE CIRQUE RESTE OUVERT PENDANT LES TRAVAUX DE DEMOLITION

idiocracy-1.jpg

Je n'aime pas plus que cela asticoter l'Amiral - qui, s'il est si bel homme que leste plume, aurait de quoi menacer mon hétérosexualité doctrinaire - mais pour le coup... Son dernier billet laisse entendre que les carottes de l'hyperclasse sont caramélisées. Un jour ça va péter etc. Gueulante poussée par la méchansphère de toute éternité, et avec un enthousiasme particulier au moment du refrain depuis la crise des sous-primes (sans doute l'équivalent phynancier des sous-munitions). 

Outre que certains analystes fort peu réacs mais très bien quand même estiment que la vautrée s'est déjà produite depuis un bout de temps, l'image qui me vient est celle notre mère à tous, l'Afrique Nouare, et de sa pittoresque vie économique, sociale et politique. C'est certes un sujet à étudier, ne serait-ce que pour se préparer à ce qui attend nos petits-enfants sur nos terres, côté tronches, comportements et ambiance générale. Mais dans le contexte puissamment imbécile du Libéria, de l'Afrique du Sud, du Congo-ex-va-savoir-quoi et autres émoustillantes destinations touristiques, quelqu'un a-t-il entendu parler de richissimes élites corrompues, despotiques, égoïstes jusqu'à l'autisme, qui se seraient faites bouffer par des hordes de serfs malingres et spoliés ? D'usines occidentales saccagées ? De grandes révolutions populaires faisant des guirlandes de rues avec les boyaux des exploiteurs allogènes ? De "comptes qu'on peut enfin régler" ? 

Remarques non-pertinentes au vu de la qualité du matériel humain impliqué, feront remarquer les plus mauvais citoyens. J'admets. Et la Russie post-communiste alors ? Lynchage des Commissaires du Peuple, tonte de leurs gonzesses, tabassage de toute personne impliquée de près ou de loin dans l'appareil d'Etat bolchevik ? Pas des masses non plus, pour ce qu'on en voit de nos latitudes. 

Une Schadenfreude animale et un amour tout romantique des ruines pousse facilement certains à se réjouir d'une hypothétique catastrophe sociale en Occident, mézigue inclus, l'Amiral c'est plus douteux. Reste qu'un tel scénario n'implique pas nécessairement, mais alors pas du tout, le dézinguage de ses grands responsables, quand bien même on se serait fort bien préparé à un tel travail. C'est ce qu'il y a de plus ennuyeux dans la perspective du prochain quart de siècle : non seulement ça ira plus mal avant d'aller mieux, mais le pire ne porte pas en lui le germe de la Grande Vengeance et du Grand Nettoyage que nous appelons de nos voeux. Le choix entre continuité ou gamelle du régime actuel risque donc de se résumer entre même vieille servitude ou une chouette toute nouvelle désolation. 

C'est ennuyeux. 

IDOLES NOIRES, LOQUES BLANCHES tome 2

Malgré les grands espoirs des conservateurs, le "Rêve" [de Martin Luther King] - dans toutes ses manifestations - est l'antithèse même d'une société libre. L'idée d'un gouvernement forçant tous les individus et toutes les entreprises à rejeter tout jugement racial est intrinsèquement totalitaire, et a donné naissance à une bureaucratie gigantesque et invasive. (...) Les coûts de l'industrie des "droits civils" et de la "sensibilisation à la diversité" se chiffrent en centaines de milliards par année, si ce n'est plus. (...) La "non-discrimination" en tant que valeur est l'ennemie de toute tradition, pas seulement de l'Amérique anglo-saxonne qu'elle a contribué à détruire. "Le Rêve", tel qu'il a été formulé, envisage l'individu comme un atome sans race, sans famille, sans classe, sans histoire, heureux de vivre parmi les autres atomes de différentes couleur, tous égaux et intégrés par le marché et le gouvernement. Les conservateurs pensent peut-être qu'il est amusant de renvoyer les citations les plus libertaires de King dans la face des gauchistes, comme une sorte de judo politiquement correct. En fin de compte, ce sont eux qui seront perdants à ce jeu. 

Traduit à l'arrache à l'aube et pompé ici.

Preaching monkey.gif

15/01/2012

PLEIN DE MECHANTS LIVRES

... en angliche et en PDF. Certains peuvent mettre du temps à se charger, et sembler avoir été scannés à la truelle, mais une fois enregistré, ça fonctionne correctement. Planquez tout sur vos USSB tant que c'est en ligne : 

Burning-book-001.jpg

14/01/2012

BONNE QUESTION

Trois millions de dolares dans la gueule de Pepsi, le choix d'une nouvelle génération de dégénérés. Les vilaines avaient tendance à vouloir vérifier que leurs employés n'avaient pas d'antédécents criminels. Et ça, comme vous le savez les louloutes, c'est assez peu Citoyen dans un contexte multiculturel. En clair : ça préviendrait d'embaucher négusses et chicanosses.

Comment se fait-il qu'une telle vérification constitue une forme de discrimination raciale ? demande Unamusement Park, avec son sale petit ton narquois. Poser la question, c'est y répondre. 

Si nous n'avions pas un précédent amplement suffisant avec l'ami O.J. Simpson, on tiendrait là une noble et utile jurisprudence : un crime commis par un métèque n'est pas un crime. La justice des Blancs est racialement biaisée et diversitudement discriminationant. Amnistie générale, perpétuelle et préventive pour tous les bipèdes sous-développables.

T'es qui pour juger ?

Souffrances, esclavage, colonisation, Holocauste, ouacisme, taisez-vous. 

UNE SERVITUDE DOUCE ET PAISIBLE

Proposé par Monsieur Lime

 

11/01/2012

L'APOILISME EST-IL UN PROSTIPUTISME ?

 

Vous saviez déjà que vous pouviez efficacement promouvoir le féminisme en Europe en montrant vos loches - activisme un peu vulgaire mais somme toute Citoyen et provocateur.

Maintenant vous pouvez montrer vos loches pour :
 
° promouvoir le féminisme en Egypte - c'est pas vulgaire et très Citoyen et provocateur.

° pour manger en Inde  - mais attention, c'est mal, pas Citoyen du tout, peut-être nauséabond ? 
 
° pour vous habiller gratuitement en Ex-France : on ne sait pas encore très bien si c'est du prostiputisme, un bon plan-com, un truc marrant à montrer aux collègues potes à la grande famille du bureau. Quand je lui ai relevé la gueule du zinc pour lui demander son avis, mon expert attitré m'a expliqué dans un renvoi aigre que ça n'avait pas beaucoup d'importance.

loches.jpg

Respect  -Tolérance - Progrès

 

10/01/2012

ECRANS BRUNS

Est-ce un hasard si le soir même où France 2, dans un louable Demoire de Védoir, diffuse presque quatre heures de communion naziphobe, Arte se permet des débats vaseux sur le monopole du gaz et M6 pousse le bouchon de la bombonne avec de sordides histoires de four, sous prétexte de cauchemarder en cuisine ?  

Est-ce ? 

Bien sûr que non. Les fascitalistes qui contrôlent la télé antidémocratique et réactionnitlaire ne respectent vraiment rien. 

station-ident-nazi.jpg

09/01/2012

PERDRE SON TEMPS A EN GAGNER

Drôle d'animal que mon patron. Obsédé par deux choses : abattre au plus vite le boulot moyennement urgent, prendre de l'avance sur ce qui pourrait amplement attendre. Et quelle gloire il en tire ! Heureux comme tout, le bonhomme, d'étaler sa voracité, sa rapidité, ce don particulier qui vous permet de penser à draguer la prochaine alors que vous n'avez pas encore baisé l'actuelle.

Ils sont plusieurs comme ça dans la boîte, de la même génération, pour qui la longueur de la bite se mesure aux heures passées à bosser, avec un gros supplément de gland pour le boulot abattu en-dehors des heures... Au point d'ailleurs qu'ils donnent l'impression d'en faire plus chez eux qu'au burlingue.

Parfois un réflexe d'excuse leur revient, une partie encore vivante de leurs tripes leur souffle qu'ils en font trop et que c'est un peu ridicule, révélateur d'une existence parfaitement vide entre deux coups de pointeuse... Alors ils t'expliquent vite fait que Tu comprends, il faisait moche, ou quelque chose de plus pathétique encore.

Lundi revient et ils se retrouvent à abattre du boulot en avance puisque celui de la semaine est déjà entamé. Ca leur permet certes de partir plus tôt, mais c'est volontiers pour continuer de bosser depuis la maison.

Empiler du temps de gagné comme Picsou entasse du pognon. Gagné pour en faire quoi ?

08/01/2012

SELON QUE VOUS SEREZ LAINEUX OU CORNUS

campagne.jpg

Si toi vote pour moi, moi aimer toi lonnnnngtemps.

Pour rabâcher des choses lues là. Et aussi ailleurs tant qu'on y est.

Imaginons que les plus grands guides gastronomiques se piquent de négliger absolument ce qu'on leur sert pour se concentrer sur comment on le leur sert. Que la tronche du serveur compte pour dix points, contre un pour la qualité de la cuisine. Ca paraît loufoque ? Il suffirait pour cela que leurs enquêteurs appliquent les méthodes de leurs collègues de la rubrique politique en période électorale. En ce moment, dans les rédactions d'ex-France, on renifle déjà avec avidité les miasmes qui s'échappent de l'irrespirable cantine présidentielle.

Et vous n'en trouverez pas un pour écrire que, derrière la valse des serveurs-représentants, c'est toujours la même tambouille infecte qui parvient aux tables. La gargote Démocrassouille change de loufiats tous les quatre ou sept ans, et on voudrait qu'on se passionne pour ce carnaval des faux-culs, alors qu'en cuisine, on s'applique à réchauffer la même soupe qu'il y a trois générations. De Mitterand à Sarkozy, de Carter à Obama, les mêmes Attali et les mêmes Brzezinski qui travaillent de l'ouvre-boîte. D'une transhumance à l'autre, le bétail d'isoloir est rassemblé, aux cris de "Plus de taxes" ou "Moins d'impôts" selon qu'il porte de la laine ou des cornes.

Passe encore qu'on fasse mine de s'intéresser au cirque miteux du personnel politique en plein rituel de rempilement. C'est ce qu'on semble attendre d'un "honnête homme", ça fournit des sujets de conversation entre gens qui n'ont rien à se dire, c'est Citoyen. Mais commenter avec sérieux une visite d'usine de surimi ! Suivre et décrypter la moindre minauderie des racoleuses parlementaires (1) comme si l'orbite de la terre en dépendait ! Prétendre échapper au ton de la presse pippeaule en transcrivant leurs misérables saillies, les plus miteux coups tordus qu'ils font semblant de se faire, les détours incroyables qu'ils empruntent pour ne pas être vus sortant des mêmes clubs sordides! Elections après élections, se laisser prendre au même jeu de con, sans qu'on sente jamais un commencement de lassitude! Une telle résistance à la désillusion devrait être considérée comme caractéristique d'une forme rare d'autisme ou un symptôme de mort cérébrale.

Berger.jpg

" Ensemble, tout devient possible ! "

ou

" Yes we can ! "

ou

"La campagne commence très fort."


Le terme même de "campagne" a quelque chose d'insupportablement affecté, de colossalement faux, il sonne comme un aveu qu'aucune torture ne devrait vous arracher. Il devrait être plus difficile de concéder qu'on en mène une, que d'admettre face à un gonzesse qu'on s'y intéresse parce que toutes les autres nous ont ri au nez, ou dégueulé sur les pompes.

Dans une société solide et protégée contre toute forme de folie collective, les journaux les plus sérieux devraient déborder de sarcasmes virulents, dénoncer avec la plus grande violence la pantomime électorale, noyer de crachats ces hommes mûrs qui jouent les aguicheuses adolescentes. A chaque élection, il devrait être considéré comme normal et juste que les vraies putes puisse tripler leurs tarifs pour lutter contre cette concurrence à la fois déloyale et grotesque. Si j'étais socialiste, je proposerais une taxe de solidarité ad hoc pendant ces journées clownesques, ainsi qu'une loi rendant obligatoire le port d'un brassard pour distinguer les travailleuses du  sexe des dragouilleuses de votes.

Il faudra un jour que je cause avec quelqu'un qui participe activement à ce music-hall saugrenu, qui suit l'actu politique, qui peut dire rien qu'en l'écoutant que tel candidat a plus qu'un autre la "stature d'un homme d'Etat".  Et puis le disséquer, voir ce qu'il y a à l'intérieur d'un corps apparemment crevé mais qui bouge et parle encore.

07/01/2012

RESURREXYR

joker-bermejo.jpg

06/01/2012

ON NE SAURAIT MIEUX DIRE

que-votre-etat-creve-umps.jpg

04/01/2012

100% D'IMBECILES NE COMPRENNENT RIEN A RIEN

 

Je sais que je ferais mieux de boire un baril de chasselas par jour plutôt que de me faire du mal à lire la presse gauchiste. Je sais. Passons. 

Les élèves afro-américains ont deux à cinq fois plus exposés aux exclusions temporaires ou définitives dans les établissements scolaires par rapport à leurs camarades blancs, selon une enquête réalisée dans les écoles de la région de Washington par le Washington Post. Ainsi, dans le comté de Montgomery, alors que les élèves afro-américain ne comptent que pour 21% des élèves, ils représentent 71 % des exclusions temporaires. L'enquête signale que les enfants d'origine hispanique sont aussi victimes de ces discriminations dans leurs écoles.

Signalé par Von Souche via Mediaprout qui a lu le Ouachinetone Poste

Vous la sentez, cette sale petite exultation ? Le panard absolu de pouvoir débusquer le ouacisme au sein de l'école du yankiland ? Le haussement d'épaules mi-blasé mi-outré de l'intello vigilant à qui on ne la fait pas, qui se contente pas de belles promesses et de discours polit'correct, qui veut des ACTES pour faire reculer les dixirminrations ? Les Obamas X fois plus victimes que les Georges Jr, quinte de toux, reflux gastriques, priapisme !

Bien sûr ne demandez pas pourquoi.

Il n'y a pas de pourquoi.

Le pourquoi, c'est le OUACISME. C'est tout. Il n'y a jamais rien eu d'autre. Il ne PEUT rien avoir d'autre. Ou alors c'est zozial :

Des experts [bonjour ! Je suis expert de mon cul, je le connais depuis que je suis né] disent que ces disparités semblent avoir des causes complexes [Non chérie, je ne suis pas en train de tripoter la petite du troisième, c'est plus complexe que ça]. Un nombre disproportionné d'étudiants noirs [on ne rit pas] vivent en-dessous du seuil de pauvreté ou avec un parent célibataire, des facteurs qui peuvent affecter les comportements vis-à-vis de la discipline ["affect disciplinary patterns", s'pas]. Mais les experts disent que ces facteurs n'expliquent pas complètement les différences raciales en matière de suspensions. D'autres facteurs incluent des biais involontaires, un accès inégal à des professeurs hautement qualifiés et des différences dans le style de direction des écoles.

Yep. Des profs involontairement ouacistes, des profs insuffisamment qualifiés, des profs mal encadrés.

De notre côté de la flaque, on rajouterait à la liste le rituel " manque de moyens consacrés à l'éducation". Ce qui ne veut jamais dire que : "des profs pas assez payés". Ce qui implique que des profs riches aient moins tendance à être ouacistes que des profs pauvres. Ce qui rappelle que les riches ont effectivement tendance à vivre loin des populaces dont le comportement pourrait finir par vous rendre ouacistes à leur égard. Mais tout cela, bien sûr, est "complexe".

Quand on est aussi accro à la rage blanche que Votre Serviteur, une candeur à toute épreuve est une véritable bénédiction. Vous pensez avoir tout vu, ne plus être choqué par rien, surtout pas par la mauvaise foi et l'énucléation volontaire de la journaliste de base. Et puis, jour après jour, vous parvenez encore à être surpris. A vous demander encore ce qu'elle a mis comme cristaux louches dans sa vodka-fraise pour parvenir à signer pareille énormité. A imaginer la souplesse d'actrice x dont elle doit faire preuve pour passer sans le toucher, à côté de l'éléphant qui obstrue le couloir. A gamberger sur la discipline monacale que suppose le réflexe de remplacer instinctivement "Y a un problème avec les blaques" par "Une conspiration louche cause aux blaques des problèmes qu'ils ne méritent pas."

Cette capacité d'accuser le trottoir et non le chien quand on y trouve une crotte, ça a quelque chose qui dépasse toute tentative d'analyse du sujet, si elle est menée avec un autre instrument qu'un manche de pioche garni de clous.

03/01/2012

DANS L'CUL LULU

Il semblerait qu'une des causes de consultation embarassante aux urgences, à base d'objets coincés dans des trous de balle où ils n'ont guère leur place, soit un réflexe d'aspiration d'une poche anale, du genre à gober ce qu'on y enfonce trop loin et à ne plus lâcher la chose une fois le stade fatal passé...

C'est cette image raffinée qui vient à l'esprit en observant la course au pire que pratique la gauche, à soutenir avec conscience et constance ce qui se fait de plus dégueulasse au nom de ses propres supposés idéaux.

La poche anale idéologique socialiste a tout aspiré. Leur passion irrationnelle du pilpoul, leur hostilité à tout bon sens, toute humanité et tout pragmatisme, les condamnent à cette spirale de surenchère. De même que les toubabs n'en feront jamais assez en matière de soumission aux yeux des métèques conquérants, les gauchiasses trouveront toujours une manière de pousser plus loin encore leur relativisme moral déjà bien à la masse. L'ancienne gauche prolétartienne a déjà partiellement accompli sa réincarnation au sein du mouvement écolo, et il serait surprenant que l'absurdité "antispéciste", encore un chouïa minoritaire et anecdotique, ne finisse par y trouver des échos très officiels.

Tout est égal à tout. Tout est dans tout. Ce qui est en-haut est comme ce qui est en-bas. T'es qui pour juger.

On n'a pas encore pris la mesure de la pertinence de la notion d' "idées chrétiennes devenues folles", franchement - chez les chrétiens on cherche le christ dans les ordures du tiers-monde, en compagnie des gauchistes qui y creusent à la recherche de la nouvelle Classe Ouvrière. Sauf qu'au bout d'un moment, même un catho complètement déjanté aura quelques réflexes de vomissement à l'idée de voir l'image de son Rédempteur dans le prolapsus suintant d'une Drag-Queen mal blanchie. Pute accomplie, sans aucune dignité ni instincts par discipline de parti, le gauchiste viendra y faire des bisoux Citoyens, parce que juger c'est nazi.

Le culte du Progrès, c'est le nouvel évangile, le Troisième Testament d'un dieu sans tête et sans nom. Les cathos bien-dans-leur-époque le savent et on a mal aux yeux de voir la souplesse pornographique dont ils font preuve pour passer à la Foi 2.0 sans renoncer complètement à leurs manies monothéistes originelles.

S'il reste la moindre parcelle d'intelligence, de dignité et d'humour chez les gauchiasses, leurs quelques
représentants l'ont profond dans le fion. En même temps, s'ils lisaient un peu Jean Cau, ils auraient compris depuis longtemps la nécessité d'abandonner ce vieux rafiot sectaire.

Sauf que. Dans les deux cas, on est au-delà d'une question de convictions, qu'il suffirait de renier pour s'en libérer. L'incapacité de reconnaître la laideur et l'absurdité est la fille naturelle du socialisme, lui-même bâtard renégat de l'église, tout cela est entendu. A quoi bon s'attarder sur ces histoires de famille ? Le mal est fait, le processus démoniaque engagé, dépassant les forces et les bonnes volontés qui demeurent.

Prenez le rejet formel et radical du christianisme chez certaines branches de la famille faf. Notre état misérable, la faute à l'autre youp' des dunes, und so weiter. Voui, et puis ? Comment vous extirpez d'un continent l'influence d'une secte présente depuis deux millénaires et qui s'est alliée à aux Etats les plus puissants de son histoire pendant des lustres ? Vous pensez qu'on y échappe juste avec une promenade à poils dans les bois et des simagrées de rituels qui ne signifient plus rien pour qui ne les a pas découverts chez un bouquiniste ésotérique ?

Chrétiens et socialistes ont, eux, des livres sacrés, des prières, des idéaux pour leur permettre de rationaliser leurs douleurs anales, se trimballer des armoires normandes dans l'entrefesse ne leur pose pas de problèmes particuliers - mais nos culs à nous n'ont pas demandé un tel traitement. Nous n'avons pas les outils chirurgicaux pour le faire. Ni pour éradiquer la Honte Blanche. Et il n'existe pas de services d'urgence équipés non plus.

 

02/01/2012

LE SYNDROME DE PESSA'H

 

Pompé sur la page d'accueil de TOO mais le monsieur a sa propre page.